Syrie : l'appel d'une mère

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, redoute une dispersion des djihadistes après l'offensive du régime syrien sur la province d'Idlib (Syrie). Les familles de jeunes partis faire le djihad suivent cette acutalité avec beaucoup d'attention. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Chaque jour, Lydie Maninchedda, mère de famille, suit les informations en provenance de Syrie. Sa fille Julie, 26 ans, est partie il y a maintenant quatre ans. Elle se trouve avec ses enfants dans l'une des poches encore contrôlées par le groupe État islamique. "J'ai peur des bombardements donc je suis inquiète au quotidien. Depuis quatre ans nous vivons avec cette peur au ventre", témoigne cette mère.

Des centaines d'enfants nés en Syrie

Elle espère accrocher au mur des photos de ses petits-enfants. Trois au total, qu'elle ne connaît pas. Julie s'est convertie lorsqu’elle était étudiante, avant de se radicaliser et de partir en Syrie. Depuis, sa mère s'est rapprochée d'autres parents dans la même situation. Dans une vidéo, leur collectif lance un appel à Emmanuel Macron pour qu'il permette aux femmes et aux enfants de rentrer en France. Ils seraient plusieurs centaines d'enfants nés de parents français en Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des sauveteurs déblaient des ruines après un bombardement du régime à Al Habit, dans le sud de la province d\'Idleb, en Syrie, le 10 septembre 2018. 
Des sauveteurs déblaient des ruines après un bombardement du régime à Al Habit, dans le sud de la province d'Idleb, en Syrie, le 10 septembre 2018.  (OMAR HAJ KADOUR / AFP)