VIDEO. Après l'attentat de Manchester, Theresa May sous le feu des critiques

Le correspondant de France 2 à Londres, Loïc de La Mornais, analyse les conséquences politiques de cette attaque terroriste, alors que la campagne pour les élections générales a repris.

FRANCE 2

Un déluge de critiques s'abat sur la Première ministre britannique Theresa May, vendredi 26 mai, quatre jours après l'attentat de Manchester. "La campagne pour les élections générales a repris aujourd'hui, après trois jours de deuil. Et c'est vrai que Theresa May voit fondre la très large avance qu'elle avait sur son rival travailliste Jeremy Corbyn. Elle n'est plus que cinq points devant", constate le correspondant à Londres de France 2, Loïc de La Mornais.

Des questions de politique extérieure et intérieure

Jeremy Corbyn a dit que ce qu'il s'est passé à Manchester était en partie de la responsabilité du Royaume-Uni. 'Il veut refonder complètement toute la politique étrangère. Il trouve que c'était une erreur que le Royaume-Uni ait été bombarder Daesh en Syrie et en Irak. Cette question de l'attentat de Manchester n'est pas la seule raison de la chute relative de Theresa May. C'est aussi pour des raisons de politique intérieure", explique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May (à droite), et son rival travailliste pour les législatives, Jeremy Corbyn. 
La Première ministre britannique, Theresa May (à droite), et son rival travailliste pour les législatives, Jeremy Corbyn.  (AFP)