Cet article date de plus de trois ans.

Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame : portrait d'un héros

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame : mort d'un héros
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort dans la nuit du 23 au 24 mars après avoir pris la place d'un otage dans le supermarché de Trèbes, dans l'Aude. Portrait d'un héros.

Il s'est livré au terroriste en échange d'un otage. Grièvement blessé, il est décédé dans la nuit du 23 au 24 mars. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame avait 44 ans. Il était le numéro 3 du groupement de gendarmerie de Carcassonne. Depuis l'annonce de sa mort, les drapeaux sont en berne, ici et dans toute la France. Car tout le monde a en tête son acte de courage. Il y a trois mois, Arnaud Beltrame participait à une simulation d'attaque terroriste dans un centre commercial. Le scénario est similaire a celui du 23 mars dernier, dans lequel il n'a pas hésité à laisser sa vie. Son frère Cédric Beltrame salue sa mémoire et son courage : "Je pense que ce qu'il a fait, ça va au-delà de l'engagement de son métier ou des valeurs (...) Il a donné sa vie pour quelqu'un d'autre, pour un inconnu."

Un officier brillant

Arnaud Beltrame était un officier brillant. En 1999, il sort major de sa promotion de l'école InterArmes avant d'intégrer la gendarmerie. Tout au long de sa carrière, l'homme a privilégié le terrain : GIGN, garde républicain puis commandant de la compagnie d'Avranches (Manche). L'ancien maire le connaissait bien. "C'était un homme très engagé, avec un sens du service hors du commun", se souvient Guénhaël Huet. Arnaud Beltrame était marié civilement, il avait prévu une cérémonie religieuse le 9 juin prochain. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.