La Russie accuse la BBC de propager les idées du groupe Etat islamique

En Russie, l'organisation Etat islamique est interdite et les médias doivent le préciser à chaque fois qu'ils évoquent l'organisation.

Le site internet de la BBC, jeudi 10 janvier 2019.
Le site internet de la BBC, jeudi 10 janvier 2019. (FRANCEINFO)

Dans un contexte de tensions entre Moscou et Londres, cette affaire ne risque pas de calmer les esprits. Les autorités russes ont accusé, jeudi 10 janvier, la BBC de propager les idées de l'organisation jihadiste Etat islamique, et ont annoncé surveiller ses programmes "en permanence" dans le cadre d'une enquête. 

"Du contenu propageant les vues idéologiques d'organisations terroristes a été identifié" sur le site en russe du groupe audiovisuel public britannique, a indiqué le régulateur russe des médias Roskomnadzor, précisant qu'il s'agissait de "citations" du chef du groupe État islamique Abou Bakr Al-Baghdadi.

"Des expertises sont en cours pour vérifier si ce contenu respecte les normes de la loi russe contre l'extrémisme", ajoute-t-il. En Russie, l'EI est interdite et les médias doivent le préciser à chaque fois qu'ils évoquent l'organisation.

La BBC assure être "en conformité" avec la loi

Il a précisé que des contrôles seraient menés du 14 au 31 janvier pour vérifier si le diffuseur de BBC World News en Russie respecte la règlementation audiovisuelle. D'autre part, le régulateur a donné jusqu'au 16 janvier à la BBC pour lui fournir des documents confirmant qu'elle respectait la loi russe limitant la part d'entités étrangères dans le capital des médias diffusés en Russie.

Pour sa part, la BBC a assuré "être entièrement en conformité avec les lois et les règlements de chaque pays dans lequel elle opère, y compris en Russie".