Cet article date de plus de quatre ans.

Irak : deux membres des forces spéciales françaises blessés par un drone à Erbil

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Irak : deux membres des forces spéciales françaises blessés par un drone à Erbil
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le scénario de cette attaque perpétrée mardi 11 octobre contre les forces spéciales françaises témoigne de la préparation et de l'organisation des membres de l'État islamique.

L'attaque est inédite. L'État islamique a utilisé des drones, mardi 11 octobre, pour mener une attaque dirigée contre des membres des forces spéciales françaises déployés à Erbil, en Irak. L'engin "n'était pas militaire, mais civil" et peut ainsi se trouver dans le commerce, explique Arnaud Comte, en direct d'Erbil. Bricolé par les djihadistes, le drone a été équipé d'une charge explosive.

Deux peshmergas tués

"Quand les membres des commandos français l'ont intercepté, le drone a explosé, tuant deux peshmergas et blessant grièvement deux soldats français", poursuit le journaliste. Ce mode opératoire, inédit, a été découvert par les soldats kurdes et irakiens il y a quelques semaines seulement. Sur des images, on peut voir un engin artisanal d'un à deux mètres d'envergure. Cela prouve que les djihadistes sont organisés et qu'ils seront prêts à tout pour résister lorsque la bataille de Mossoul sera lancée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.