Un groupe lié à l'Etat islamique revendique l'enlèvement d'un Français en Algérie

Les ravisseurs menacent d'exécuter ce touriste de 55 ans en cas de nouveaux raids français en Irak contre le groupe jihadiste.

Photo d\'Hervé Gourdel, le touriste français dont l\'enlèvement en Algérie a été revendiqué par un groupe proche de l\'Etat islamique, le 22 septembre 2014.
Photo d'Hervé Gourdel, le touriste français dont l'enlèvement en Algérie a été revendiqué par un groupe proche de l'Etat islamique, le 22 septembre 2014. (DR)

Le rapt d'un Français en Algérie a été revendiqué par un groupe lié à l'Etat islamique (EI), dans une vidéo diffusée sur internet lundi 22 septembre dans la soirée. Les ravisseurs menacent de l'exécuter dans les 24 heures si la France n'arrête pas ses frappes contre l'EI en Irak.

France 3

Dans cet enregistrement vidéo, authentifié dans la soirée par le ministère des Affaires étrangères, on peut voir Hervé Gourdel, 55 ans, assis et encadré de deux hommes armés au visage masqué appartenant au groupe algérien Jund al-Khilafa ("les soldats du califat"), qui a fait allégeance à l'EI. "Ce groupe armé me demande de vous faire la demande de ne pas intervenir en Irak, déclare l'otage à l'intention de François Hollande. Je vous conjure, Monsieur le président, de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour me sortir de ce mauvais pas."

"Pas question de céder aux menaces", réagit Fabius

Dans un communiqué diffusé lundi soir, l'Elysée assure que "la coopération est totale entre la France et l'Algérie à tous les niveaux pour tenter de retrouver et de faire libérer" l'otage français. François Hollande s'est entretenu à ce sujet par téléphone avec le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal.

Dans la soirée, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a rejeté en bloc les exigences des ravisseurs, estimant qu'il n'était "pas question de céder aux menaces d'un groupe terroriste". Prendre des Français en otage n'empêchera pas la France de participer à la coalition contre l'Etat islamique, a-t-il ajouté.