Des musulmans en ont marre de s'excuser pour l'Etat islamique et le font savoir

Alors que la campagne "Not in my name" (pas en mon nom) dénonce l'action des jihadistes, des fidèles de l'islam préfèrent l'ironie de la campagne "Muslim apologies" (excuses musulmanes).

Capture d\'écran d\'une photo illustrant un tweet de la campagne \"Muslim apologies\", publié le 23 septembre 2014.
Capture d'écran d'une photo illustrant un tweet de la campagne "Muslim apologies", publié le 23 septembre 2014. (MAHA HILAL / TWITTER)

Les musulmans doivent-ils nécessairement condamner publiquement les actions de l'Etat islamique (EI), sous peine d'être supectés de connivence ? Des fidèles de l'islam ont lancé, mardi 23 septembre, sur internet, une campagne ironique pour dénoncer certains raccourcis dont ils se disent victimes. Ils estiment être trop souvent, en tant que musulmans, associés collectivement aux exactions commises par le groupe jihadiste.

Baptisée "Muslim apologies" (Excuses musulmanes), cette campagne met en avant la lassitude de certains fidèles, fatigués d'avoir à s'excuser sans cesse pour des actions isolées avec lesquelles ils n'ont rien à voir. Avec humour, ils s'excusent donc pour algèbre, le café ou encore le savon, tous inventés par des musulmans.

Certains s'excusent "de dire 'que la paix soit avec toi" à chaque fois qu'ils saluent quelqu'un", pendant que d'autres décident, plus radicalement, de s'excuser pour tout.

Obama appelle à des condamnations "explicites"

Cette opération intervient en écho à la campagne "Not in my name" (pas en mon nom), dans laquelle des musulmans affichent leur refus que les actions des jihadistes soient commises en leur nom.

LOIC DE LA MORNAIS et THOMAS DONZEL - FRANCE 2 LONDRES

Cette campagne a été saluée, mercredi, par le président américain Barack Obama. "Il est temps pour le monde, et particulièrement pour les communautés musulmanes, de rejeter explicitement, avec force et sans relâche, l'idéologie d'Al-Qaïda et de l'Etat islamique", a-t-il martelé, à la tribune de l'ONU, à New York.