Belgique : dix enfants et six femmes de jihadistes rapatriés depuis la Syrie

Plus de 400 Belges sont partis combattre en Syrie dans les rangs des organisations jihadistes. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport de Bruxelles, à Zaventem (Belgique) le 12 mars 2020. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Dix enfants belges de combattants jihadistes et six mères ont été rapatriés en Belgique en provenance du camp de Roj en Syrie, a annoncé samedi 17 juillet le Premier ministre Alexander De Croo. Il s'agit de l'opération de retour la plus importante organisée par la Belgique depuis la chute de l'organisation Etat islamique en 2019.

Le 4 mars, au lendemain d'un feu vert des services antiterroristes, Alexander De Croo avait promis de "tout faire" pour rapatrier les enfants de moins de 12 ans, mettant en avant la nécessité de prendre en compte leur "bien-être" alors que la situation humanitaire et sécuritaire s'est nettement détériorée dans les camps du nord-est syrien gérés par les forces kurdes. Ils devaient être pris en charge par les services de protection de la jeunesse après un examen médical. 

Heidi De Pauw, de l'association Child Focus, a salué "le courage" du gouvernement belge et s'est dite "heureuse" que ces enfants aient pu "quitter les dangers de ces territoires en guerre". A partir de 2012, plus de 400 Belges sont partis combattre en Syrie dans les rangs des organisations jihadistes. En début d'année, des chercheurs belges ont estimé dans une étude qu'une quarantaine de mineurs belges se trouvaient encore en Syrie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.