2015, le tournant qui marque une nouvelle époque

L'année pourrait bien incarner dans les livres d'histoire une rupture. France 2 vous explique pourquoi.

FRANCE 2

2015, une année de rupture qui pourrait bien figurer dans les livres d'histoire. Les éléments qui vont dans ce sens sont nombreux. L'année a été celle de deux crises, les centaines de milliers de réfugiés sur les routes de l'exil en Europe et les deux séries d'attentats terroristes sans précédent en France.
L'année est aussi celle de la montée des populismes en Europe. Trois réalités qui donnent une même couleur à l'année 2015, celle d'une certaine fermeture. Pour les migrants, les portes de l'Europe sont souvent fermées. Des kilomètres de clôtures de barbelés et de murs érigés au coeur de l'Europe centrale, parfois même à l'intérieur de l'espace Schengen. Toute l'idée de libre circulation vacille. 

Montée des partis nationalistes

Mouvement de repli aussi après les séries d'attentats qu'a connu la France. Face à la menace, François Hollande décrète l'État d'urgence. Plus symbolique encore, la France, mais aussi l'Allemagne rétablisse les contrôles aux frontières. Deux crises qui vont alimenter la montée du populisme. Viktor Orban, Premier ministre hongrois, joue l'amalgame entre migrants et terrorisme. En Pologne, en Grande-Bretagne, au Danemark, en Italie, en France, les partis nationalistes et anti-européens enchaînent les succès électoraux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme lit le numéro de \"Charlie Hebdo\" paru le 18 septembre 2015.
Un homme lit le numéro de "Charlie Hebdo" paru le 18 septembre 2015. (ANTON DENISOV / RIA NOVOSTI / AFP)