Cet article date de plus d'un an.

Nucléaire iranien : Téhéran a mis en route des centrifugeuses avancées non autorisées par l'accord de 2015

Il s'agit de 20 centrifugeuses de type IR-4 et 20 autres de type IR-6, alors que l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 n'autorise, à ce stade, la production d'uranium enrichi qu'avec des centrifugeuses de première génération (IR-1).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président iranien Hassan Rohani fait un discours à Teheran, le 4 septembre 2019. (IRANIAN PRESIDENCY / AFP)

Leur production augmentera le stock d'uranium enrichi produit par le pays. L'Iran a mis en route des centrifugeuses avancées, a déclaré samedi 7 septembre le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Behrouz Kamalvandi. Il s'agit de 20 centrifugeuses de type IR-4 et 20 autre de type IR-6, a-t-il précisé, alors que l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 ne l'autorise à ce stade à produire de l'uranium enrichi qu'avec des centrifugeuses de première génération (IR-1).

Le même degré de "transparence"

Lors d'une conférence de presse à Téhéran, Behrouz Kamalvandi a détaillé devant des journalistes les mesures de la nouvelle phase du plan de réduction des engagements pris par l'Iran devant la communauté internationale à propos de ses activités nucléaires. Le porte-parole a toutefois indiqué que son pays comptait maintenir le même degré de transparence sur ses activités nucléaires vis-à-vis de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) que depuis l'accord nucléaire de 2015.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.