La guerre contre l'État islamique est loin d'être terminée

Les autorités irakiennes ont annoncé avoir repris la ville de Mossoul, aux mains des jihadistes depuis trois ans. Mais la guerre continue au Moyen-Orient et ailleurs.

Voir la vidéo
France 2

Ce n'est pas parce que Mossoul est tombée que la guerre contre Daech est terminée. Une bonne partie du territoire irakien est encore contrôlée par le groupe État islamique, qui contrôle une partie encore plus grande du territoire syrien. C'est là que va se déplacer la guerre. Raqqa, la capitale spirituelle de Daech, est sous le coup d'une offensive de la coalition depuis le 6 juin. C'est une question de semaines.

L'idéologie loin d'être vaincue

Raqqa libérée, ce ne sera pas fini. Daech contrôle toute une bande de territoire le long de l'Euphrate avec une grande ville, Deir ez-Zor. Et même quand celle-ci sera tombée, ce ne sera pas fini pour autant. En admettant qu'il n'y ait plus de bataille sur le terrain, il y aura une guerre idéologique. L'idéologie ne mourra pas avec la fin du califat islamique. La guerre aura lieu partout où il y aura des soldats de Daech prêts à se faire tuer.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'équilibre des forces joue à présent en défaveur de Daesh. Mais les combattants de l\'EI sont bien déterminés à garder leur fief. Ils résistent, et se cachent dans les maisons de la vieille ville de Mossoul. Pour planifier leurs attaques à l\'abri des regards, ils se servent même de tunnels comme de camps d\'entraînement souterrains, terrés sous la colline qui surplombe Mossoul.
L'équilibre des forces joue à présent en défaveur de Daesh. Mais les combattants de l'EI sont bien déterminés à garder leur fief. Ils résistent, et se cachent dans les maisons de la vieille ville de Mossoul. Pour planifier leurs attaques à l'abri des regards, ils se servent même de tunnels comme de camps d'entraînement souterrains, terrés sous la colline qui surplombe Mossoul. (ALAA AL-MARJANI / REUTERS)