VIDEO. Ramallah : infiltrés dans une manifestation palestinienne, des policiers israéliens ouvrent le feu

Quatre hommes ont tiré avec des armes à feu sur des Palestiniens, mercredi, alors qu'ils défilaient quelques minutes auparavant avant eux.

On les appelle les "moustaaribine" (ceux qui se déguisent en Arabes). Infiltrés parmi les jeteurs de pierres, quatre hommes ont tiré sur des Palestiniens à Ramallah, en Cisjordanie occupée, mercredi 7 octobre, alors que les heurts se multiplient. Trois Palestiniens ont été blessés dont un très grièvement.

Lors de heurts, qui ont débuté à la mi-journée au point de passage de Bet-El, en Cisjordanie occupée, les journalistes sur place ont vu quatre hommes, le visage masqué, l'un d'eux portant ostensiblement dans sa poche une écharpe ou une enseigne du Hamas, lancer des pierres. Soudain, ils se sont détachés du groupe de jeunes, ont sorti des pistolets et ont tiré sur plusieurs d'entre eux. La scène a été filmée par une caméra de l'AFP.

L'un des jeunes a été touché à l'arrière du crâne.

Une méthode connue par les Palestiniens

Puis des soldats israéliens, qui se tenaient à quelques dizaines de mètres derrière, sont venus aider les tireurs à ramener les trois jeunes blessés vers les véhicules de l'armée. Avant d'être évacués, deux des blessés ont été frappés par les tireurs et des soldats. Tous ont été embarqués à bord d'ambulances de l'armée israélienne.

Les Palestiniens, qui participent régulièrement à ces manifestations, connaissent ces agents infiltrés dans leurs rangs. Ces hommes, qui sont juifs, arabes israéliens, druzes ou bédouins, et parlent arabe, ont pour mission de mettre la main sur les agitateurs, rapporte Le Monde. L’armée israélienne a confirmé à l’AFP qu’elle disposait bien de telles unités, sans préciser si les hommes ayant opéré à Ramallah en faisaient partie.

Des agents infiltrés et armés ont tiré lors d\'une manifestation à Ramallah (Cisjordanie), le 7 octobre 2015. 
Des agents infiltrés et armés ont tiré lors d'une manifestation à Ramallah (Cisjordanie), le 7 octobre 2015.  (ABBAS MOMANI / AFP)