Israël-Iran : la dangereuse escalade

Les forces iraniennes en Syrie ont tiré dans la nuit de mercredi 9 à jeudi 10 mai une vingtaine de projectiles et roquettes en direction des forces israéliennes sur le plateau du Golan, auxquels Israël a puissamment répliqué.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Entre Paris, Berlin (Allemagne) et Moscou (Russie), les appels au dialogue et à l'apaisement se multiplient après la brusque montée de la tension entre Israël et l'Iran. Chaque camp accuse l'autre de provocation. Des chars et des soldats sont déployés sur le plateau du Golan. L'armée israélienne prend position et se prépare à de nouvelles frappes venues de Syrie. La nuit dernière, la tension est montée d"un cran.

23 combattants ont été tués

Selon l'armée israélienne, des tirs de roquettes attribuées aux troupes iraniennes en Syrie ont visé le plateau du Golan occupé par l'état hébreu depuis cinquante ans. La riposte israélienne ne s'est pas fait attendre. Pendant deux heures, des missiles israéliens se sont abattus sur Damas. Leurs cibles : les bases iraniennes en Syrie. 23 combattants ont été tués.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat israélien devant des véhicules de l\'armée israélienne, déployés sur le plateau du Golan, le 10 mai 2018.
Un soldat israélien devant des véhicules de l'armée israélienne, déployés sur le plateau du Golan, le 10 mai 2018. (MENAHEM KAHANA / AFP)