Gaza : au moins 42 Palestiniens ont été tués dans des frappes israéliennes ce dimanche, selon la Croix-Rouge

Il s'agit du plus lourd bilan quotidien à Gaza depuis le début des violences, lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une Palestinienne dans la bande de Gaza, le 16 mai 2021. (SAID KHATIB / AFP)

Le conflit entre Israéliens et Palestiniens redouble d'intensité. L'armée israélienne a bombardé sans relâche dimanche 16 mai la bande de Gaza, tuant au moins 42 Palestiniens, dont des enfants, et ciblant la maison d'un dirigeant du mouvement islamiste Hamas, selon la Croix-Rouge. Il s'agit du plus lourd bilan quotidien à Gaza depuis le début des violences, lundi.

>> Israël-Palestine : suivez les dernières actualités dans notre direct

Les groupes armés palestiniens, dont le Hamas au pouvoir à Gaza, ont eux tiré plus de 3 000 roquettes vers Israël depuis le début de ce nouveau cycle de violences. Il s'agit du rythme le plus élevé de projectiles tirés sur le sol israélien, a indiqué l'armée israélienne en soulignant qu'une grande partie avait été interceptée par le système anti-missile "Dome de fer".

"Quelque chose que nous n'avons jamais vu"

"L'intensité de ce conflit, c'est quelque chose que nous n'avons jamais vu auparavant avec des raids aériens incessants contre Gaza, qui est densément peuplée, et des roquettes qui frappent des grandes villes en Israël avec pour conséquence des enfants qui meurent des deux côtés", a affirmé Robert Mardini, le directeur général du Comité international de la Croix-Rouge.

Au total, 192 Palestiniens ont été tués, dont 58 enfants, et plus de 1 200 blessés depuis cette date, selon un dernier bilan palestinien. En Israël, dix personnes ont été tuées, dont un enfant, et 282 blessées, dans les tirs palestiniens, depuis lundi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.