"Ambiguïtés révoltantes" de LFI selon Élisabeth Borne sur les attaques du Hamas contre Israël : elle cherche "à diaboliser son opposition", lui répond Éric Coquerel

"N'en déplaise à Madame Borne, on a le droit de ne pas avoir son positionnement qui est complaisant avec la vision que M. Nétanyahou voudrait installer du conflit", a affirmé dimanche sur franceinfo le député LFI de Seine-Saint-Denis.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Eric Coquerel, député LFI de Seine-Saint-Denis, invité de franceinfo samedi 10 juin 2023. (FRANCEINFO/RADIOFRANCE)

"Tout ça est totalement déplacé et décalé par rapport à la gravité de la situation", a déclaré sur franceinfo dimanche 8 octobre Éric Coquerel député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis répondant à Élisabeth Borne. La Première ministre a ainsi dénoncé les "ambiguïtés révoltantes" d'une partie de la gauche "face au drame de ces dernières heures". "L'offensive armée de forces palestiniennes menée par le Hamas intervient dans un contexte d'intensification de la politique d'occupation israélienne à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem Est", avait indiqué dans un communiqué sur le réseau social X (anciennement Twitter) le groupe parlementaire du parti de la gauche radicale.

>> Attaque contre Israël : suivez l'évolution de la situation en direct 

"On attend de la Première ministre de la France une autre voie que de récupérer ce qui est en train de se passer du côté d'Israël et de la Palestine à des fins de politique intérieure de façon à diaboliser son opposition", fustige Éric Coquerel. "N'en déplaise à Madame Borne on a le droit de ne pas avoir son positionnement qui est complaisant avec la vision que M. Nétanyahou voudrait installer du conflit, il voudrait en faire un conflit entre le bien qu'il incarnerait avec toutes les puissances occidentales et le mal qu'incarneraient les Palestiniens. Nous, nous sommes plus près de la position française traditionnelle, c'est-à-dire, celle du côté des résolutions de l'Onu", détaille le député Éric Coquerel.

"Un épisode que je ne soutiens évidemment pas"

Pour le député de Seine-Saint-Denis, "toute victime civile dans un conflit de ce type est à déplorer. Tout acte de terreur est à déplorer". Éric Coquerel dénonce "le terrorisme d'État installé par Israël à travers la colonisation, l'annexion et l'occupation". Pour lui ce n'est pas une position subjective car "c'est ce que pratique l'armée israélienne dans Gaza, un territoire qu'elle occupe, qu'elle annexe sur lequel elle installe des colons en Cisjordanie contre toutes les résolutions de l'Onu".

"Si on veut donner une chance à la paix, la France devrait retrouver la voix qui était la sienne depuis De Gaulle, il faudrait qu'elle demande le cessez-le-feu et des négociations à partir d'une fin de l'occupation, de l'annexion et de la colonisation".

Éric Coquerel, député LFI

sur franceinfo

Ce qui se passe actuellement, "c'est un épisode que je ne soutiens évidemment pas", notamment "la manière de faire du Hamas" qui "est à l'inverse des intérêts du peuple palestinien". Le Hamas "est un mouvement qui pratique une forme de terreur tout comme l'armée israélienne pratique une forme de terrorisme d'État dans une situation où elle est contre les résolutions de l'Onu parce qu'elle continue à coloniser, annexer et occuper un peuple". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.