Israël : Airbnb interdit les locations dans les colonies de Cisjordanie

Près de 200 logements situés dans des colonies israéliennes en Cisjordanie vont être supprimés du site d'Airbnb. Une décision que déplorent de nombreux propriétaires.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Airbnb ne proposera plus de location dans les colonies de Cysjordanie, car le droit international considère l'occupation israélienne illégale. 200 logements vont disparaitre de leur site. Tsofiya Jacob est propriétaire d'un appartement Airbnb dans la colonie de Kfar Adumim et déplore cette décision. "Je sais qu'on est sur un territoire sensible, mais je retiens la beauté des lieux et le fait que l'on accueille tous les touristes, y compris les Palestiniens. Pour moi, cette décision c'est vraiment de la discrimination", regrette-t-elle.

Une victoire pour les ONG

Moria Shapira, elle, est propriétaire d'un appartement Airbnb dans la colonie d'Adei-Ad. Elle aussi regrette cette décision : "Nous sommes sous le choc, car lorsque nous nous sommes inscrits sur Airbnb, nous avons dû signer une déclaration indiquant qu'Airbnb est une communauté mondiale qui accueille tout le monde". Depuis plusieurs années, l'ONG Human Rights Watch dénonce la situation. Elle espère désormais que cet exemple sera suivi. Cette décision d'Airbnb intervient alors qu'Israël connait un record de fréquentation touristique.

Une vue aérienne de la colonie israélienne de Har Homa, à la périphérie de Jérusalem-Est et près de la ville de Bethléem, le 30 septembre 2010. 
Une vue aérienne de la colonie israélienne de Har Homa, à la périphérie de Jérusalem-Est et près de la ville de Bethléem, le 30 septembre 2010.  (YUVAL NADEL / AFP)