Irak : un drone largue une roquette sur l'aéroport d'Erbil

L'explosion a été entendue dans toute la capitale du Kurdistan irakien.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police est sur les lieux d'une explosion à Erbil (Irak), le 14 avril 2021. (AHSAN MOHAMMED AHMED AHMED / ANADOLU AGENCY / AFP)

Cela marque une escalade dans l'armement utilisé pour viser les soldats américains qui y sont postés. Une roquette a été tirée mercredi 14 avril au soir sur l'aéroport d'Erbil, capitale du Kurdistan irakien, pour la première fois larguée depuis un drone, selon les autorités kurdes. Le ministère de l'Intérieur du Kurdistan a affirmé avoir déterminé qu'"un drone chargé de TNT avait visé un QG de la coalition à l'aéroport d'Erbil". Ce tir de roquette "n'a pas fait de victimes mais a causé des dégâts dans un bâtiment".

L'explosion à Erbil, entendue dans toute la ville, n'a pas été à proprement parler revendiquée mais un groupuscule obscur, "Les Gardiens du sang", s'est manifesté. Ce groupe, un faux-nez des factions pro-Iran existant depuis des années en Irak et désormais intégrées à l'Etat, a réagi mercredi soir sur les chaînes Telegram des pro-Iran, se félicitant de l'explosion à Erbil. Et ce en pleine période de tensions entre Washington et Téhéran autour de la question du nucléaire iranien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Irak

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.