Victimes françaises à Gênes : le parquet de Paris ouvre une enquête pour "blessures et homicides involontaires"

Quatre Français sont morts dans l'effondrement du pont Morandi à Gênes mardi 14 août.

Une partie du pont Morandi à Gênes s\'est effondrée mardi 14 août.
Une partie du pont Morandi à Gênes s'est effondrée mardi 14 août. (PIERO CRUCIATTI / AFP)

Le parquet de Paris a ouvert mercredi 15 août une enquête pour "blessures involontaires et homicides involontaires", alors que quatre Français font partie des victimes de l'effondrement du pont Morandi à Gênes, a appris franceinfo de source judiciaire.

L'enquête a été confiée à la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), a précisé cette même source.

Dans un communiqué, le quai d'Orsay a confirmé "avec tristesse la présence de quatre ressortissants français parmi les victimes de la catastrophe de Gênes". Il n'a pas donné d'indications sur l'identité de ces quatre victimes. 

Selon les informations de franceinfo, les victimes sont deux jeunes femmes et deux jeunes hommes qui se rendaient à un festival de musique techno en Italie. Au moins trois des quatre victimes se trouvaient dans la même voiture, immatriculée en France et retrouvée dans les décombres.