Israël : neuf extrémistes juifs placés en détention administrative

Cette mesure symbolique a été prise après la mort du bébé palestinien et de son père décédé dans l'incendie de leur maison.

FRANCE 3

Depuis une semaine, les autorités israéliennes multiplient les arrestations parmi les extrémistes juifs. Samedi 8 août, dans la nuit, neuf Israéliens ont été arrêtés. "Selon la police, les suspects pourraient être impliqués dans l'incendie criminel contre le village palestinien de Doma", indique Kristell Bernaud, la correspondante de France 3 à Jérusalem.

Un avertissement fort

Ce dimanche matin, deux autres extrémistes juifs, arrêtés la semaine dernière, ont été placés en détention administrative pour une durée de 6 mois renouvelables. Cette pratique, qui consiste à placer sans charge un suspect en détention, était jusque-là uniquement appliquée aux Palestiniens.
C'est un avertissement fort envoyé par les autorités israéliennes qui ont promis une tolérance zéro face aux terroristes juifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un membre des forces de sécurité israéliennes devant la maison incendiée à Doma (Cisjordanie), le 31 juillet 2015. Un bébé palestinien y a été brûlé vif.
Un membre des forces de sécurité israéliennes devant la maison incendiée à Doma (Cisjordanie), le 31 juillet 2015. Un bébé palestinien y a été brûlé vif. (JAAFAR ASHTIYEH / AFP)