Cet article date de plus d'un an.

Révolte en Iran : le gouvernement tente de censurer les images des manifestations

Publié Mis à jour
Révolte en Iran : le gouvernement tente de censurer les images des manifestations
Révolte en Iran : le gouvernement tente de censurer les images des manifestations Révolte en Iran : le gouvernement tente de censurer les images des manifestations (France 2)
Article rédigé par France 2 - V. Lerouge, H. Horoks
France Télévisions
France 2

Après la mort d’une jeune femme de 22 ans, interpellée pour ne pas avoir porté correctement son voile, les images de femmes jetant leur voile et manifestant à travers le pays se propagent sur internet, vendredi 23 septembre. Le pouvoir de Téhéran organise la censure des réseaux sociaux afin d’y mettre fin.

Des milliers de manifestants étaient présents, jeudi 22 septembre, dans les rues de Téhéran (Iran). Des hommes et des femmes étaient ensemble pour défier le régime. "On n’a pas peur, on est tous unis", scandait la foule. Des scènes de heurts ont éclaté dans plusieurs villes du pays et fait 17 morts, selon les autorités. Ils seraient plus de 50 selon les ONG.

Une révolution inédite

Les manifestants n’hésitent plus à répliquer face aux forces de l’ordre, au risque de lourdes représailles. Cette révolte intervient après la mort de Marsha, 22 ans, arrêtée pour ne pas avoir porté correctement son voile. La jeune femme est décédée après son passage au commissariat de police. La colère ne retombe pas. "Ce qui est inédit, c’est que je vois dans les petites villes du pays les femmes qui manifestent sans voile et qui prônent leurs voiles parce que c’est un symbole, une contrainte d’oppression des femmes depuis la révolution", affirme une habitante de Téhéran. Le président iranien a ouvert une enquête pour calmer les esprits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.