L'Iran en proie à une révolte à cause de la flambée du prix de l'essence

En Iran, la population, soutenue par les États-Unis, gronde contre l'augmentation des prix de l'essence. La répression policière a été violente. Près de 400 personnes auraient été arrêtées.

FRANCEINFO

Des Iraniens s'en prennent à du matériel public ou à un distributeur automatique de billets. Des bâtiments officiels sont en flammes, des véhicules aussi. Tout le week-end, la colère s'est répandue en Iran, à cause de l'augmentation de 50% du prix de l'essence. Le prix reste modique : 11 centimes d'euro. Mais la population est étranglée par le durcissement de l'embargo imposé par les États-Unis.

Moyens de communication coupés

Le gouvernement assure que le calme est en train de revenir. Mais impossible de le vérifier. Internet a été coupé. Pour le président Hassan Rohani, ces émeutes ne sont le fait que d'une minorité : "Dans aucune ville, les gens n'ont rejoint les émeutiers et les casseurs. Ils ne sont que quelques-uns à se livrer à de tels actes". 400 personnes auraient été arrêtées. Des chiffres invérifiables circulent sur le nombre de tués et de blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une station-service détruite en Iran
Une station-service détruite en Iran (FRANCEINFO)