Iran : plus de 700 détenus libérés après une victoire de l'équipe nationale de foot lors du Mondial au Qatar

Parmi ces prisonniers figurent des personnes arrêtées lors des manifestations survenues à la suite de la mort de Mahsa Amini.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'équipe de football iranienne célèbre sa victoire contre le pays de Galles lors des phases de groupe de la Coupe du monde, le 25 novembre 2022, à Doha (Qatar). (ANTONIN THUILLIER / AFP)

Plusieurs centaines de prisonniers ont été libérés en Iran après la victoire de l'équipe nationale de football contre le pays de Galles, lors des phases de groupe de la Coupe du monde au Qatar, a annoncé l'agence de communication de l'Autorité judiciaire iranienne, lundi 28 novembre. "A la suite d'un ordre spécial du chef de l'Autorité judiciaire après la victoire de l'équipe nationale de football (...) contre celle du pays de Galles [vendredi], 709 détenus ont été libérés de différentes prisons du pays", précise l'agence Mizan Online sur son site.

Parmi eux figurent "certaines personnes arrêtées lors des récents événements", a-t-elle ajouté sans donner plus de détails. Par "évènements", l'agence de communication fait allusion aux manifestations déclenchées par le décès de Mahsa Amini. Cette Kurde iranienne de 22 ans est morte mi-septembre, après son arrestation par la police des mœurs.

Les autorités ont accusé des forces étrangères d'être derrière ce mouvement de contestation, dans l'objectif de déstabiliser la République islamique. Téhéran a durement réprimé ces manifestations, que le pouvoir qualifie d'"émeutes". Plusieurs milliers de personnes ont été arrêtées après ces rassemblements et plus de 2 000 ont été inculpées, selon la justice. Mais des organisations de défense des droits humains font état d'un nombre bien plus important d'arrestations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Iran

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.