VIDEO. A Athènes, l'angoisse et le désespoir des Grecs

Alors que les négociations entre les dirigeants européens s'éternisent à Bruxelles, les Grecs s'inquiètent du sort qu'ils vont réserver à leur pays.

FRANCE 2

Si les dirigeants européens n'ont plus confiance en leurs homologues grecs, les citoyens hellènes, eux aussi, ont perdu confiance en l'Europe. Surtout, ils s'inquiètent du sort que les membres de la zone euro comptent réserver à leur pays qui risque la faillite, alors que les négociations, de plus en plus tendues, s'éternisent au sommet de la zone euro dimanche 12 juillet.

"Dimanche prochain, nous serons peut-être tous pauvres"

"Les enfants nous demandent, ils en entendent parler à l'école, c'est beaucoup de stress", confie une Athénienne, rencontrée par les envoyés spéciaux de France 2. "On a de l'angoisse et très peu d'espoir", ajoute un retraité. "Quel espoir on peut avoir ? L'Eurogroupe ne va rien faire pour nous. Qu'est-ce qu'il a fait ces cinq derniers mois ?" s'interroge une femme âgée.

Sept jours après le référendum et le triomphe du "non" des Grecs à leurs créanciers, tous ont désormais le sentiment que leur destin ne leur appartient plus. A l'église orthodoxe, la messe dominicale s'achève sur ce message : "N'oubliez pas de donner de l'argent aux pauvres, car dimanche prochain, nous serons peut-être tous pauvres."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme attend à un arrêt de bus, le 12 juillet 2015 à Athènes (Grèce).
Un homme attend à un arrêt de bus, le 12 juillet 2015 à Athènes (Grèce). (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)