Podemos se réjouit de la victoire du "non" en Grèce

En direct de Barcelone, Anne Domy revient sur les réactions du parti espagnol Podemos après la victoire du "non" au référendum grec.

FRANCE 2

Le "non" grec aux propositions des créanciers européens lors du référendum du 5 juillet peut-il inspirer d'autres pays confrontés à l'austérité ?

À Barcelone, où le mouvement Podemos a remporté la mairie il y a quelques semaines, "le chef du parti antilibéral espagnol est ravi" du résultat au référendum grec, rapporte Anne Domy. "C'est une victoire pour la démocratie", a-t-il twitté.

Podemos a toujours soutenu Syriza

"D'une certaine façon, cette victoire du 'non' en Grèce, c'est un peu une victoire aussi pour Podemos, qui a toujours soutenu Syriza, et en a même fait un modèle", poursuit la journaliste de France 2.

"C'est un message de courage, d'espoir" pour le parti antilibéral espagnol souligne Anne Domy avant d'ajouter que "Podemos en espagnol veut dire 'nous pouvons'. Eh bien, les électeurs de Podemos ce soir se disent 'nous y croyons'."

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexis Tsipras, chef de file du parti grec Syriza, et Pablo Iglesias, leader du parti espagnol Podemos, lors d\'un meeting à Athènes (Grèce), le 22 janvier 2015.
Alexis Tsipras, chef de file du parti grec Syriza, et Pablo Iglesias, leader du parti espagnol Podemos, lors d'un meeting à Athènes (Grèce), le 22 janvier 2015. (MICHAEL KAPPELER / DPA / AFP)