Grèce : troisième plan d'aide validé, Syriza divisé

En direct d'Athènes, Pavlos Kapantais fait le point sur la situation après que le troisième plan d'aide a été validé par le Parlement grec.

FRANCE 3

À Athènes, le troisième plan d'aide a été approuvé grâce à l'appui de l'opposition ce vendredi 14 août. La fronde de l'aile gauche de Syriza a surpris par son ampleur. "Ce vote représente à la fois une victoire et une défaite pour le gouvernement d'Alexis Tsipras", explique Pavlos Kapantais, correspondant de France 3 à Athènes. Il s'agit d'une victoire dans le sens où le plan a été validé par le Parlement grec. Mais c'est également une défaite, car 45 députés du Syriza ont refusé de voter en faveur de ce plan.

Deux options

Par ailleurs, de nombreux membres de la plateforme de gauche ont signé un texte commun demandant la création d'un mouvement politique pour mettre fin aux politiques d'austérité imposées au pays. Deux choix s'offrent désormais à Alexis Tsipras : essayer de construire une nouvelle coalition gouvernementale en demandant d'abord un vote de confiance au Parlement grec, ou aller directement vers des élections législatives anticipées qui seraient alors programmées pour la fin du mois de septembre. Si la faillite ne guette plus la Grèce, l'instabilité politique pourrait encore compliquer les choses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, au Parlement à Athènes, le 31 juillet 2015.
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, au Parlement à Athènes, le 31 juillet 2015. (NICK PALEOLOGOS / SOOC / AFP)