Grèce : le calendrier de la validation définitive

Sophie Brunn de France 2 analyse les étapes parlementaires à affronter, en Grèce et en Europe, pour que l'accord soit opérationnel.

FRANCE 2

Un accord a enfin été trouvé ce lundi 13 juillet à Bruxelles sur un troisième plan d'aide à la Grèce. Désormais, c'est aux parlements européens et grec d'approuver cet accord. "La première échéance, c'est celle imposée au Parlement grec", rapporte Sophie Brunn. Alexis Tsipras a ainsi deux jours pour convaincre les députés grecs des réformes rapportées depuis Bruxelles, soit mercredi 15 juillet à minuit dernier délai.

L'unanimité n'est pas nécessaire

Mercredi, ce sera au tour de la France, vendredi le monde sera tourné vers Berlin, puis d'autres pays comme la Finlande ou encore la Lettonie devront se prononcer. Si l'un de ces "petits États" venait à refuser l'accord, cela ne sera pas à titre de véto : l'unanimité des parlements n'est pas nécessaire.

"En revanche, en cas de rejet, même isolé, une nouvelle crise européenne pourrait se profiler", analyse Sophie Brunn de France 2. Elle craint, dans cette hypothèse, un nouvel impact "extrêmement négatif pour l'Europe".

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande, Angela Merkel, discute avec le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, sous les yeux de François Hollande (de dos), le 12 juillet 2015 à Bruxelles (Belgique).
La chancelière allemande, Angela Merkel, discute avec le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, sous les yeux de François Hollande (de dos), le 12 juillet 2015 à Bruxelles (Belgique). (JOHN MACDOUGALL / AFP)