VIDEO. Rudolf Höss, le terrible commandant d'Auschwitz

Le camp de concentration d'Auschwitz s'apprête à commémorer le 70e anniversaire de sa libération par l'armée soviétique. Au cœur du système concentrationnaire se trouvait Rudolf Höss, son commandant.

FRANCE 2

Alors qu'ont lieu les célébrations des 70 ans de la libération des camps de concentration, une équipe de France 2 revient sur le personnage de Rudolf Höss, l'homme qui a fait du camp de concentration d'Auschwitz un véritable enfer.
Il fut l'un des rouages essentiels de la solution finale. Ce technicien des camps avait fait de l'extermination des juifs sa priorité. Sous son commandement, plus d'un million de personnes sont mortes à Auschwitz, la plupart assassinées dans les chambres à gaz.

Un fonctionnaire zélé

Rudolf Höss sera, après la guerre, livré par les Américains aux autorités polonaises qui le jugeront pour ses crimes. Avant son procès, l'homme a voulu se justifier dans une autobiographie, Le commandant d'Auschwitz parle. Concernant l'extermination des juifs, on le découvre dès 1941 comme un fonctionnaire zélé, sans états d'âme. Lors d'une conversation avec Himmler, chef de la SS, il dit : "Mon horizon n'était pas suffisamment vaste pour me permettre de former un jugement personnel sur la nécessité d'exterminer tous les juifs."
En 1944, alors que les troupes soviétiques avancent, Höss supervise le gazage de 435 000 juifs hongrois en moins de soixante jours.
Condamné à mort, il sera pendu en 1947 sur le lieu même de ses crimes, à Auschwitz.

Le JT
Les autres sujets du JT