Vidéo Energie : dans la ville autrichienne la mieux préparée pour faire face au scénario catastrophe d'un black-out

Publié Mis à jour
VIDEO. Energie : dans la ville autrichienne la mieux préparée pour faire face au scénario catastrophe d'un black-out

Une panne générale d’électricité est sérieusement envisagée en Autriche. L’armée et les communes se mobilisent, et une grande chaîne de supermarchés prépare même son personnel à d'éventuels pillages. La ville de Feldbach est en pointe dans la préparation à ce risque majeur… Extrait du magazine "Nous, les Européens" du 6 octobre 2022.

Feldbach est considérée comme la ville d’Autriche la mieux préparée au black-out. Et elle le doit à son maire Josef Ober qui, il y a plusieurs années, a décidé d’investir et de sensibiliser ses concitoyens à ce scénario catastrophe. Une démarche qui n’a pas toujours été bien comprise. "Au début, on ne nous a pas pris au sérieux. Puis, en mars 2020, avec le premier confinement, la prise de conscience a fait un bond en avant. Il s'est produit une chose inhabituelle, et les gens ont compris que nous n'étions pas préparés à cela", explique l’édile au magazine "Nous, les Européens" (replay).

"La question n'est pas de savoir si ça va arriver. Ça va arriver, mais on ne sait pas quand, et je ne sais pas comment la société réagira, précise-t-il. Il faut qu'on devienne plus résilients pour que le système ne s'effondre pas." L’ordre public est l’un des risques majeurs en cas de black-out. Comment gérer une population non préparée, qui se retrouverait rapidement à court de vivres ? Dans un article récent, la presse autrichienne révélait que l’enseigne de grande distribution Spar aurait même commencé à former son personnel à la gestion d’éventuels pillages, mais l’entreprise ne communique pas sur le sujet…

Assurer la continuité des services de police et d’incendie

Josef Gsöls, l’adjoint au maire en charge du black-out et de la sécurité, s’est occupé de cette question des troubles car il est aussi policier : "Pendant un black-out, les supermarchés vont faire en sorte de vendre tous les aliments périssables. Sans électricité, il n'y a en effet pas de caisses ni de système de refroidissement, donc, au lieu que les produits ne s'abîment, on les distribue. Si la population est préparée, informée, on peut éviter la panique." Et pour assurer la continuité des services de police et d’incendie, c’est à la caserne des pompiers que ça se passe. Sous les ordres du commandant Peter Baptist, le centre de secours deviendrait le cœur de la protection de la population en cas de panne prolongée sur toute l’aire urbaine de Feldbach.

"S’il y a une coupure de courant, le groupe électrogène se met en marche au bout de trois minutes, dit-il. Des batteries assurent l'alimentation en électricité pendant ces trois minutes, donc, cette centrale est alimentée en permanence. Nous n'avons pas pour mission de fournir une alimentation d'urgence en électricité, nous ne pouvons pas le faire. On a des groupes électrogènes dans nos véhicules mais ils sont tous utilisés pour les interventions. Il faut que nous assurions la sécurité des habitants et la protection incendie, que nous apportions de l’aide… pas de l’électricité."

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.