Présidence française de l'UE : "Les opposants français se sont trompés d'endroit, ils se sont démonétisés", juge Nathalie Loiseau

L'eurodéputée et ancienne ministre des affaires européennes estime sur franceinfo que les opposants à Emmanuel Macron devraient "préférer que la France et l'Europe réussissent ensemble."

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nathalie Loiseau, eurodéputée LREM et ex-ministre des Affaires européennes, samedi 3 avril 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Les opposants français se sont trompés d'endroit", a estimé mercredi 19 janvier sur franceinfo Nathalie Loiseau, députée européenne du groupe Reniew et ancienne ministre des affaires européennes d'Emmanuel Macron, alors que le chef de l'Etat a prononcé un discours devant le Parlement européen à l'occasion de la présidence française du Conseil de l'Union européenne. "J'aurai été très heureuse que l'on ait un débat sur l'Europe", lance Nathalie Loiseau. Mais selon elle, les opposants d'Emmanuel Macron "se sont trompés d'endroit et de moment. Ils ont voulu boxer avec le président de la République. Sauf qu'ils ne boxent pas dans la même catégorie."

>> Présidence française du Conseil de l'Union européenne : ce qu'il faut retenir de l'intervention d'Emmanuel Macron devant le Parlement

L'eurodéputée fustige notamment Yannick Jadot. Selon elle, "les Verts allemands" lui ont fait "comprendre publiquement qu'ils étaient en désaccord complet avec le ton qu'il avait employé". L'eurodéputé EELV a notamment reproché au président de la République son action "climaticide".

Pour l'ancienne ministre, les opposants français "se sont démonétisés. Déjà, il pesait très peu dans ce Parlement européen" parce qu'ils sont "très minoritaires. Mais après cet exercice, ils pèseront encore moins". Elle juge que les oppositions n'avaient "rien à dire sur l'Europe". Et elle s'interroge : "Qu'est-ce qu'elles craignent de cette présidence française de l'Union européenne ? Elles craignent sa réussite. C'est quand même paradoxal !" Nathalie Loiseau estime que les opposants à Emmanuel Macron devraient "préférer que la France et l'Europe réussissent ensemble. Et ils font un aveu terrible. Ils disent 'ça va le servir parce qu'il va réussir'". L'ancienne ministre est "d'accord" avec eux. "Il va réussir et tant mieux si ça sert la France", ajoute Nathalie Loiseau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Présidence française de l'UE

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.