Cet article date de plus de sept ans.

Royaume-Uni : les sondeurs ont eux aussi été sanctionnés par les électeurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Royaume-Uni : les sondeurs ont eux aussi été sanctionnés par les électeurs
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 revient vendredi 8 mai sur les résultats surprenants des élections législatives britanniques.

Vendredi 8 mai, le Premier ministre sortant du Royame-Uni, David Cameron, sort grand vainqueur des élections législatives qui se sont tenues jeudi 7 mai. Les sondages s'étaient donc trompés. Pas d'euphorie dans sa première déclaration, mais un message d'apaisement en direction des autres grands vainqueurs du scrutin, les nationalistes écossais.

Raz-de-marée des nationalistes écossais

Menés par Nicola Sturgeon, les nationalistes écossais ont remporté 56 des 59 sièges de députés. David Cameron devra tenir compte de ce parti marqué à gauche. La victoire des nationalistes a largement contribué à la défaite des travaillistes étrillés en Écosse, l'un de leurs anciens fiefs. Et les têtes tombent du côté des vaincus. Ed Miliband annonce sa démission. Même sanction pour Nick Clegg, l'ex-allié des conservateurs et l'europhobe, Nigel Farage. Les marchés financiers ont salué la victoire des conservateurs, plus large qu'annoncée, mais surtout inattendue. Tous les instituts de sondage avaient pronostiqué un coude-à-coude entre les deux partis. Les sondeurs ont eux aussi été sanctionnés par les électeurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.