VIDEO. Des milliers de partisans anti-immigration manifestent en Allemagne

Les sympathisants du mouvement Pegida ont manifesté lundi soir à Dresde contre la politique d'asile du gouvernement de la chancelière Angela Merkel.

AP

"Merkel doit partir !" Plusieurs milliers de sympathisants du mouvement Pegida des "patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident" se sont réunis lundi 19 octobre à Dresde, dans l'est de l'Allemagne, pour fêter le premier anniversaire de la formation.

Selon le décompte des médias locaux, l'événement a rassemblé environ 20 000 partisans, soit environ le double de la fréquentation des manifestations du mouvement ces deux dernières semaines, mais moins que le record enregistré le 12 janvier par le mouvement islamophobe, avec 25 000 personnes. Réunis autour de leur responsable, Lutz Bachmann, les manifestants ont appelé à la résistance contre la politique d'Angela Merkel, qualifiée de "dictateur" et de "fossoyeur de l'Allemagne".

Montée de l'extrême droite

Les autorités allemandes s'inquiètent de la montée de l'extrême droite et de la radicalisation du discours de Pegida, qui surfe sur la grogne croissante de l'opinion allemande à l'égard de l'afflux des réfugiés. Le ministère de l'Intérieur a d'ailleurs estimé que "le potentiel d'agressivité de ses organisateurs grimpe".

Un partisan de Pegida porte une pancarte montrant la chancelière allemande, Angela Merkel, vêtue d\'un uniforme nazi.
Un partisan de Pegida porte une pancarte montrant la chancelière allemande, Angela Merkel, vêtue d'un uniforme nazi. (MAXPPP)

Le pays reste sous le choc de l'agression au couteau d'une responsable locale, Henriette Reker, à Cologne samedi 17 octobre. Très impliquée dans l'accueil des réfugiés, elle a été attaquée par un homme considéré comme proche des milieux d'extrême droite, agissant pour "des motivations racistes". Dans le même temps, environ 13 000 contre-manifestants ont défilé dans la ville pour s'opposer au rassemblement.

Les forces de police, massivement présentes, ont pris position entre les partisans de Pegida et la contre-manifestation organisée pour défendre la politique de la chancelière en faveur des migrants. Malgré ce dispositif, un militant de Pegida a été roué de coups "par un ou des inconnus" alors qu'il se rendait à la manifestation, a précisé la police sur son compte Twitter. Il est "gravement blessé".

Des partisans du mouvement anti-immigration Pegida réunis lundi 19 octobre 2015 à Desde en Allemagne.
Des partisans du mouvement anti-immigration Pegida réunis lundi 19 octobre 2015 à Desde en Allemagne. (MAXPPP)