Pêche électrique : le Parlement européen vote l'interdiction

L'Europe interdit la technique de la pêche électrique, plébiscitée par les Pays-Bas, mais très critiquée par la France. En direct de Bruxelles (Belgique), Valéry Lerouge fait le point.

Voir la vidéo
France 2

Bonne nouvelle pour les défenseurs de l'environnement, et "nette victoire pour les eurodéputés français écologistes, mais pas seulement", analyse Valéry Lerouge en direct de Bruxelles (Belgique). "Les libéraux, les socialistes et les conservateurs avaient cosigné un amendement pour interdire la pêche électrique. En 15 jours de mobilisation, ils ont réussi à contrer une proposition de la Commission européenne qui proposait à l'inverse d'élargir ce mode de pêche très controversé", explique le journaliste.

Méthode interdite en Chine, Brésil et aux États-Unis

"Pour rappel, il s'agit de chaluts équipés d'électrodes qui envoient du courant dans les sédiments pour déloger les poissons plats qui se retrouvent pris dans les filets", précise le journaliste. C'est une méthode très efficace, prisée par les pêcheurs néerlandais, car elle fait consommer moins de carburant. Mais elle est dénoncée par les pêcheurs français notamment, mais aussi belges et britanniques, au nom de la préservation des ressources. "Le combat a payé aujourd'hui, ils vont être soulagés, et l'Union européenne rejoint d'autres grands pays qui avaient déjà interdit cette pêche électrique comme la Chine, le Brésil ou les États-Unis", conclut Valéry Lerouge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pêcheur qui ne pratique pas la pêche électrique démêle ses filets sur un chalutier au large de Dunkerque (Hauts-de-France).
Un pêcheur qui ne pratique pas la pêche électrique démêle ses filets sur un chalutier au large de Dunkerque (Hauts-de-France). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)