L'UE se rassemble autour de la question migratoire

Les 28 chefs d'État et de gouvernement européens étaient réunis à Bruxelles pour décider de mesures pour mieux encadrer les flux migratoires. 

FRANCE 2

La séance a commencé par une minute de silence en hommage aux migrants victimes du naufrage d'un chalutier qui les menait illégalement vers l'Europe. Un drame qui a fait resurgir  les préoccupations sur l'encadrement des flux migratoires depuis la Méditerranée.

"Il y a une situation humanitaire qui n'est pas acceptable, donc la première décision qui est attendue, c'est de renforcer la présence de l'Europe en mer, et la France y contribuera", a exprimé François Hollande ce 23 avril.

Une aide humanitaire, mais pas d'asile

L'Europe prévoirait ainsi le doublement du nombre de bateaux, d'avions et d'hélicoptères des opérations Triton, au large de l'Italie, et Poséidon, au large de la Grèce. Le Premier ministre anglais David Cameron a dit vouloir envoyer des navires et hélicoptères, mais a déclaré que les migrants menés jusqu'à l'Italie "ne pourront pas demander immédiatement l'asile vers le Royaume-Uni". Le Premier ministre italien demande quant à lui une intervention militaire pour détruire les bateaux des passeurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la Commission européenne, le 18 juin 2014, à Bruxelles (Belgique).
Le siège de la Commission européenne, le 18 juin 2014, à Bruxelles (Belgique). (LEX VAN LIESHOUT / ANP MAG / AFP)