Une journaliste hongroise licenciée après avoir fait un croche-pied à un migrant

Sur ces images tournées mardi près de la frontière serbe, une caméraman fait tomber volontairement un père de famille, qui tient un enfant dans les bras.

Sur ces images, une journaliste de la chaîne hongroise N1TV fait un croche-pied à un migrant près de la frontière serbe, mardi 8 septembre 2015.
Sur ces images, une journaliste de la chaîne hongroise N1TV fait un croche-pied à un migrant près de la frontière serbe, mardi 8 septembre 2015. (STEPHAN RICHTER / TWITTER)

La scène se déroule à Roszke (Hongrie), mardi 8 septembre, près de la frontière serbe. Exaspérés après avoir patienté pendant plusieurs heures, des centaines de migrants forcent alors un cordon de la police hongroise, pour courir à travers champs en direction du nord-est. Pendant la cohue, un père de famille est poussé par un policier, alors qu'il tient un enfant dans ses bras. Une journaliste tend alors la jambe, avec le visage masqué, pour faire tomber le réfugié à terre. Ces images ont été publiées par un journaliste allemand, avant d'être repérées par le site Conflict News. 

Un coup de pied asséné à une fillette

Ce croche-pied ne doit rien au hasard. Sur d'autres images, publiées par le site 444.hu (en hongrois), la journaliste assène aussi un coup de pied à une petite fille. Une fois mises en ligne, ces vidéos ont rapidement suscité un tollé, et l'identité de la journaliste a été rapidement établie. Un journaliste du site hongrois Index a publié une capture d'écran.

La journaliste licenciée pour un "comportement inacceptable"

Cette femme, Petra Laszo, est journaliste pour N1TV, une chaîne en ligne, proche du parti d'extrême-droite Jobbik.

Dans un communiqué, publié sur son site (en hongrois), la chaîne N1TV a annoncé qu'elle avait mis fin au contrat de sa journaliste, "avec effet immédiat""Une collègue de N1TV s'est comportée aujourd'hui de manière inacceptable au point de rassemblement à Roszke, a également écrit le rédacteur en chef Kisberk Szabolcs, dans un laconique communiqué publié sur Facebook. Le contrat de travail de l'opératrice a été résilié avec effet immédiat aujourd'hui, nous considérons l'affaire comme close".

KÖZLEMÉNYAz N1TV munkatársa a mai napon elfogadhatatlanul viselkedett a röszkei gyűjtőpontnál. Az operatőr...

Posted by Nemzeti Televízió on mardi 8 septembre 2015

(CAPTURE D'ECRAN / N1TV)