Migrants : le business des passeurs

Depuis janvier, 310 000 migrants ont débarqué sur les côtes européennes grâce à des passeurs.

FRANCE 3

Hier soir, jeudi 27 août, les corps d'une cinquantaine de personnes ont été repêchés au large des côtes libyennes. Tous étaient des migrants que leurs passeurs avaient enfermés à fond de cale. Un seul a survécu. "Nous ne voulions pas rester en bas, mais ils nous ont frappés avec des bâtons pour nous forcer à y rester. Nous n'avions pas d'air", a-t-il déclaré aux autorités. Dix passeurs ont été arrêtés après ce drame : sept Marocains, un Syrien, un Libyen... Une vraie multinationale.

310 000 migrants depuis janvier

Avec 310 000 migrants débarqués sur les côtes européennes depuis le début de l'année, les passeurs se sont mis au transport de masse. Aux embarcations de fortune ont succédé les vieux cargos. Chaque passeur a son prix : entre 500 et 10 000 euros. À chacun son profil : simple particulier ou groupe structuré.
Pour les spécialistes, tarir l'offre n'empêchera pas ceux qui fuient de trouver sans cesse de nouvelles solutions pour quitter leur enfer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Certains voguent sur des bateaux de pêche, d\'autres des bateaux pneumatiques comme sur cette côte de l\'ile de Lesbos. Les Syrians embarqués ont traversé la mer Egée depuis la Turquie le 22 août 2015. Pourtant les autorités turques ont retenu 435 migrants et réfugiés syriens ainsi que trois personnes suspectées d\'être des passeurs avant de laisser l\'embarcation faire cap vers l\'Union européenne. 
Certains voguent sur des bateaux de pêche, d'autres des bateaux pneumatiques comme sur cette côte de l'ile de Lesbos. Les Syrians embarqués ont traversé la mer Egée depuis la Turquie le 22 août 2015. Pourtant les autorités turques ont retenu 435 migrants et réfugiés syriens ainsi que trois personnes suspectées d'être des passeurs avant de laisser l'embarcation faire cap vers l'Union européenne.  (ACHILLEAS ZAVALLIS / AFP)