Les contrôles aux frontières, une remise en cause de Schengen ?

Sur le plateau du 20 Heures, Arnaud Comte commente la décision de plusieurs pays européens de remettre en place les contrôles aux frontières, même si cela met à mal les accords de l'espace Schengen.

France 2

Des contrôles aux frontières en Allemagne, Autriche, République tchèque, Slovaquie et Hongrie... Plusieurs pays ont décidé successivement de remettre en cause la libre circulation en Europe pour endiguer l'afflux de migrants. Une situation anticipée par les accords de Schengen, qui prévoit "qu'un État membre peut exceptionnellement réintroduire le contrôle à ses frontières, en cas de menace grave pour l'ordre public ou la sécurité intérieure, pour une durée maximale de 30 jours".

Plusieurs précédents

Cette clause a été appliquée plusieurs fois ces dernières années. En France, en 1995, "après les attentats sanglants du métro parisien", rappelle Arnaud Comte sur le plateau de France 2.
"Plus récemment en 2011, en plein printemps arabe, la France décide de fermer sa frontière aux trains italiens qui transportent des dizaines de réfugiés tunisiens", ajoute le journaliste.
Le Danemark l'a également fait en 2011 sous la pression de l'extrême-droite pour lutter contre les trafics. L'UE avait condamné la démarche.

Le JT
Les autres sujets du JT
( CAPTURE ECRAN FRANCE 2)