La crise des migrants divise les politiques

Nicolas Sarkozy a proposé la création d'un "statut provisoire de réfugié politique".

France 3

Il veut marquer sa différence. Nicolas Sarkozy maintient un discours musclé sur l'immigration. Dans une interview accordée au Figaro, il plaide pour "une nouvelle politique d'immigration européenne", un nouveau Schengen et une évolution du droit du sol. Jeudi 10 septembre, il a réaffirmé sa proposition de faire une distinction entre les réfugiés : "Je propose qu'on traite différemment les réfugiés de guerre, des réfugiés politiques et des migrants économiques (...)", déclarait l'ancien président de la République.

L'opposition de Manuel Valls

Des propositions dénoncées par toute la gauche et rejetées par Manuel Valls. "Le droit d'asile ne se découpe pas en tranches", souligne le Premier ministre. Avec cette crise des migrants, la gauche voit un thème qui lui permet de se rassembler. La droite cherche à contenir la pression du Front national.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Manuel Valls, annonce des mesures pour le monde agricole après une rencontre avec les dirigeants de la FNSEA, le 3 septembre 2015 à Paris.
Le Premier ministre, Manuel Valls, annonce des mesures pour le monde agricole après une rencontre avec les dirigeants de la FNSEA, le 3 septembre 2015 à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)