Cet article date de plus de cinq ans.

Migrants : la classe politique divisée sur le sujet

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : la classe politique divisée sur le sujet
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Cette crise migratoire sans précédent provoque un flot de réactions politiques.

Le débat sur l'accueil des réfugiés divise la classe politique française, y compris au sein de la droite. Alain Juppé plaide pour une solution à l'échelle européenne. "Il faut que l'Europe se réveille, il faut que l'Europe ait une vraie volonté politique exprimée, non seulement sur ce qui se passe au Proche-Orient, mais aussi sur le traitement de ce problème de l'afflux des migrants. Il n'y a pas aujourd'hui de véritable prise de conscience européenne et d'action collective et ça il faut le dénoncer", a déclaré le maire de Bordeaux.

Les Français eux aussi divisés

Nicolas Sarkozy refuse l'idée d'accueillir tous les migrants et demande plus de fermeté. À Marseille, Marine Le Pen a répété son refus d'accueillir les réfugiés, proposant même de les renvoyer dans leur pays d'origine. À l'opposé de l'échiquier politique, Jean-Luc Mélenchon dénonce les quotas. La crise migratoire divise aussi les Français. Si des manifestations de soutien sont organisées, une majorité est opposée à ce que la France accueille davantage de migrants.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.