Belgique : le climat est très tendu à Bruxelles, toujours en alerte antiterroriste

Les habitants doivent retourner au travail alors que les métros, écoles et de nombreux magasins restent fermés ce lundi. Une équipe de France 2 s'est rendue sur place.

FRANCE 2
Ce lundi 23 novembre, la capitale belge est toujours en alerte maximum face au risque d'attentat. Pour les Bruxellois, l'ambiance est très particulière. Les écoles sont fermées et il n'y a pas d'accueil prévu pour la journée. Sur la région de Bruxelles, 250 000 enfants sont concernés par ces fermetures d'école. "Je me suis débrouillée avec une gardienne de l'école qui voulait bien me le garder. Il faut se débrouiller comme on peut, ce n'est pas évident", explique une maman.

Des rues vides 

Côté transports, beaucoup de perturbations sont à noter. Depuis trois jours, les métros sont à l'arrêt, notamment à cause d'une grève. Les Bruxellois ont dû organiser leurs déplacements. Le campus de l'Université libre de Bruxelles est vide. Dans le centre, toutes les galeries commerçantes sont elles aussi fermées.
 
Une nouvelle évaluation de la menace terroriste aura lieu ce lundi, on saura alors si l'état d'alerte est maintenu au niveau 4 ou si la vie peut reprendre un cours normal à Bruxelles. 
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat belge sur la Grand-Place de Bruxelles (Belgique), le 23 novembre 2015.
Un soldat belge sur la Grand-Place de Bruxelles (Belgique), le 23 novembre 2015. (YVES HERMAN / REUTERS)