Un nouveau suspect inculpé en Belgique pour participation aux attentats de Paris

Le niveau maximal de l'état d'alerte sera maintenu, mardi, à Bruxelles, mais les écoles et le métro rouvriront "progressivement" à partir de mercredi.

Des soldats belges patrouillent dans les rues de Bruxelles (Belgique), le 23 novembre 2015.
Des soldats belges patrouillent dans les rues de Bruxelles (Belgique), le 23 novembre 2015. (YVES HERMAN / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

Un nouveau suspect a été inculpé pour "participation aux activités d'un groupe terroriste et d'attentat terroriste", dans l'enquête sur les attentats de Paris, a annoncé, lundi 23 novembre, le parquet fédéral belge. Trois personnes restent en garde à vue en Belgique. Bruxelles restera en état d'alerte maximum jusqu'à lundi prochain, a annoncé le Premier ministre belge, Charles Michel.

Trois personnes toujours en garde à vue en Belgique. Elles font partie des cinq personnes interpellées lundi matin à Liège et Bruxelles, et feront "l'objet de vérifications supplémentaires". Les deux autres ont été relâchées, tout comme quinze des seize personnes interpellées dimanche à Bruxelles et Charleroi. La seizième est l'homme inculpé lundi pour participation aux attaques du 13 novembre.

Alerte maximale maintenue à Bruxelles. Le niveau d'alerte sera maintenu à son maximum dans la région bruxelloise, a annoncé le premier ministre belge. Il sera réévalué lundi prochain. Il a promis une réouverture des écoles mercredi, ainsi que du métro, qui ne reviendra que "progressivement" à la normale.

Une possible ceinture d'explosifs découverte à Montrouge. L'objet a été découvert lundi après-midi dans une poubelle de cette commune des Hauts-de-Seine, et s'apparente à une ceinture d'explosifs, selon une source policière citée par l'AFP. Le téléphone de Salah Abdeslam, toujours recherché, avait été localisé à proximité de Montrouge le soir des attentats.

Premières frappes françaises depuis le Charles-de-Gaulle Des avions de combat, envoyés depuis le porte-avions, ont frappé le groupe Etat islamique en Irak, lundi. Deux objectifs ont été détruits, selon l'état-major. La France avait envoyé le fleuron de sa marine dans l'est de la Méditerranée, mercredi 18 novembre.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ATTENTATS

23h58 : Dans son communiqué (en anglais), le département d'Etat américain affirme sa conviction que des attaques terroristes "vont continuer" avec le retour de Syrie et d'Irak de membres du groupe Etat islamique. L'alerte des autorités expire pour l'instant le 24 février prochain.

23h49 : Dix jours après les attentats, Paris reste illuminé en bleu-blanc-rouge. La tour Eiffel et l'Assemblée nationale arborent encore les couleurs du drapeau français, comme le montrent ces images, prises aujourd'hui dans la capitale.





(LUDOVIC MARIN / AFP)

23h42 : Le département d'Etat américain invoque dans un communiqué (en anglais) "des informations actuelles laissant penser que le groupe Etat islamique, Al-Qaïda, Boko Haram et d'autres groupes terroristes continuent de planifier des attaques terroristes dans de multiples régions".

23h39 : Les Etats-Unis lancent une alerte mondiale sur les risques de voyager pour leurs ressortissants partout sur le globe, en raison d'une hausse des "menaces terroristes".

23h35 : Les pistolets en plastique auront-ils leur place au pied du sapin ? Après les attentats, deux enseignes spécialistes du jouet ont retiré de leurs rayons les armes de guerre factices. La perte de chiffre d'affaires serait marginale.

(FRANCE 2)

23h10 : A quoi ressemble la vie à Bruxelles, toujours placée en alerte maximale en raison du risque terroriste ? Anne-Charlotte Hinet, l'envoyée spéciale de France 2, a parcouru les rues de la capitale belge cet après-midi, à la rencontre des habitants.

(ANNE-CHARLOTTE HINET / FRANCE 2)

23h08 : Toujours en fuite, Salah Abdeslam s'est arrêté sur une aire de repos près de Valenciennes (Nord) au lendemain des attentats, rapporte France 3 Nord-Pas-de-Calais. Selon la chaîne, la police a demandé à visionner les bandes de vidéosurveillance d'une station-service installée le long de l'autoroute A2.



(DR / GOOGLE STREET VIEW / MONTAGE FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS)

22h49 : Bonsoir @anonyme. "Le Petit Journal" affirme effectivement que les images de vidéosurveillance du restaurant, cible des attentats de Paris, ont été vendues 50 000 euros au Daily Mail (en anglais). L'émission de Canal+ a diffusé des extraits des négociations entre le patron de l'établissement et les équipes du journal britannique.

22h49 : Le patron du Casa Nostra visé par les attentats a vendu les images de vidéo-surveillance à 50 000€ au Daily Mail !!!!!??????

22h44 : "Il y a un nouvel espoir que, même de la plus petite des façons, peut-être que ces chansons peuvent apporter un peu de lumière dans ce monde parfois sombre."

Le mini-album des Foo Fighters était initialement prévu comme "une célébration de la vie et de la musique", censé marquer la fin de la tournée du groupe. Ils devaient se produire à Paris la semaine dernière, mais y ont renoncé après les attentats : ils promettent cependant de revenir dans la capitale.

22h39 : Les Foo Fighters ont sorti un mini-album dédié aux victimes des attentats de Paris. Le disque est téléchargeable gratuitement. Voici l'une des chansons.

(FOO FIGHTERS / YOUTUBE)

22h10 : Près de 800 perquisitions ont été effectuées pour une centaine d'interpellations depuis l'instauration de l'état d'urgence. Mais depuis sa mise en place, plusieurs bévues ont été relevées dans les médias. Francetv info a sélectionné cinq d'entre elles.

21h49 : Abdelhamid Abaaoud, l'organisateur présumé des attaques du 13 novembre, a pu effectuer plusieurs allers-retours entre l'Europe et la Syrie ces dernières années. Comment est-ce possible ? Notre journaliste Marie-Violette Bernard revient sur les méthodes employées par les jihadistes pour contourner les mesures antiterroristes.




(DR)

20h53 : "Ça a été trouvé dans une petite rue tranquille de Montrouge. C'était pas dans une poubelle, c'était dans un tas d'encombrants avec d'autres déchets, adossés à un mur. C'est une petite rue discrète, c'est sans doute pour cela qu'elle a été choisie."


Interrogé par France 2, le maire de Montrouge (Hauts-de-Seine) donne quelques détails sur l'objet, qui s'apparente à une ceinture d'explosifs, retrouvé sur le territoire de sa commune.

20h12 : Le périmètre est toujours bloqué à Montrouge (Hauts-de-Seine), là où un objet qui s'apparente à une ceinture d'explosifs a été retrouvé. L'envoyé spécial de France 2, Clément Le Goff, confirme que c'est un employé municipal qui a fait la découverte, dans cette ville au sud de Paris.

(CLEMENT LE GOFF - FRANCE 2)

19h48 : "Ils font le maximum pour la sécurité mais qui est gagnant là-dedans ?, réagit mon voisin. Les barbus. Ça fait du mal à l'économie belge."

19h48 : Le maintien de Bruxelles en alerte maximale est diversement accueilli dans la capitale belge, où se trouve notre envoyé spécial Fabien Magnenou. Notre journaliste était dans un bar au moment de la conférence de presse du Premier ministre Charles Michel.

19h42 : Notons que selon une source proche de l'enquête, citée par l'AFP, Salah Abdeslam avait été localisé, par la téléphonie, à proximité de Montrouge (Hauts-de-Seine) le 13 novembre au soir après les attentats.

19h39 : L'objet a été découvert par "un agent d'entretien de la ville de Montrouge", précise une source proche de l'enquête à 20 minutes. "Il faudra attendre les analyses du laboratoire central de la préfecture de police pour confirmer formellement qu'il s'agit d'une ceinture d'explosifs", poursuit cette même source.

19h38 : L'AFP confirme la découverte d'un objet qui "s'apparente" à une ceinture d'explosifs à Montrouge (Hauts-de-Seine), au sud de Paris.

19h33 : Malgré les attentats, "la promotion de la France se poursuit", explique Manuel Valls. A quelques jours de la COP21, le Premier ministre a voulu s'adresser aux acteurs du tourisme français réunis aujourd'hui au Quai d'Orsay. Regardez son intervention.

(FRANCE 2 et FRANCE 3)

19h20 : "Les cibles potentielles restent les mêmes : les zones commerçantes, les rues commerçantes, les centres commerciaux et les transports en commun."

19h19 : "L'objectif" est de rouvrir le métro et les écoles de Bruxelles (Belgique) à partir de mercredi, poursuit Charles Michel.



(RTBF)

19h23 : "Nous maintenons notre appel à la vigilance. Les cibles potentielles restent les mêmes qu'hier."

Une conférence de presse du conseil national de sécurité belge se tient actuellement, avec l'intervention du Premier ministre, Charles Michel. Vous pouvez regarder son intervention sur le site de la RTBF.

19h16 : L'alerte terroriste est maintenu à son niveau maximal à Bruxelles (Belgique), annonce le Premier ministre Charles Michel.

19h10 : Par ailleurs, quinze autres personnes interpellées hier soir en Belgique ont été relâchées, explique le parquet. Parmi cinq personnes arrêtées ce matin, trois restent en garde à vue.

19h08 : Le parquet fédéral belge a publié un communiqué au lendemain d'un vaste coup de filet antiterroriste. Un nouveau suspect "est inculpé de participation aux activités d'un groupe terroriste et d'attentat terroriste" à Paris, précise le parquet.

19h01 : Un objet ressemblant à une ceinture d'explosifs a été retrouvé dans une poubelle à Montrouge (Hauts-de-Seine), selon BFMTV et France Info.

18h57 : Un nouveau suspect a été inculpé en Belgique pour participation aux attentats de Paris, annonce le parquet.

18h54 : Notre journaliste Fabien Magnenou se promène toujours à Bruxelles (Belgique). Dans le centre-ville, les commerçants ont vu leur chiffre d'affaires s'effondrer en raison de l'alerte maximale dans laquelle se trouve la ville.

18h32 : Les Bruxellois étaient encore peu nombreux aujourd'hui dans les rues de la capitale belge, toujours en alerte maximale. Les militaires patrouillent toujours, comme le montrent ces images.







(EMMANUEL DUNAND, JOHN THYS / AFP)

18h22 : Si je vous dis "le John Wayne des Champs-Elysées", à qui pensez-vous ? C'est ainsi que le Guardian (en anglais) présente... François Hollande, dans un éditorial aux allures de déclaration d'amour, repéré par Le Lab. Le quotidien britannique estime que le président de la République est passé du statut de "monsieur Normal" à celui de "chef de guerre" après les attentats.

17h55 : Les Foo Fighters ont sorti un mini-album gratuit dédié aux victimes des attentats qui ont endeuillé Paris il y a dix jours. Le groupe de rock américain avait dû annuler son concert parisien. Il espère apporter "un peu de lumière" grâce à sa musique. Saint Cecilia est disponible sur ce site.

17h48 : Ils avaient été reportés après les attentats du 13 novembre à Paris. Les deux concerts à Bercy de U2 ont été reprogrammés pour le dimanche 6 et le lundi 7 décembre dans la même salle.

17h28 : Une journaliste du Monde confirme l'ambiance morose cet après-midi dans le centre historique de Bruxelles, déserté à cause de l'état d'alerte maximale imposé par la menace terroriste.

17h33 : "Nous avons frappé à Ramadi et à Mossoul en appui au sol de forces locales qui étaient en progression contre des troupes de Daech" en Irak.