Russie : 1 300 personnes auraient été arrêtées dans des manifestations contre la mobilisation

Publié Mis à jour
Russie : 1 300 personnes auraient été arrêtées dans des manifestations contre la mobilisation
France 3
Article rédigé par
M.De Chalvron, N.Bergot - France 3
France Télévisions

En Russie, depuis l'annonce par Vladimir Poutine, mercredi 21 septembre, de la mobilisation de 300 000 soldats réservistes pour aller combattre en Ukraine, des Russes chercheraient à quitter le pays. Des manifestations ont eu lieu dans la soirée, et 1 300 personnes auraient été arrêtées.

Suite à l'annonce par Vladimir Poutine de la mobilisation de 300 000 soldats réservistes pour aller combattre en Ukraine, des dizaines de manifestants se sont réunis dans la plus célèbre rue de Moscou (Russie), dans la soirée du mercredi 21 septembre. Sans surprise, les manifestants ont rapidement été embarqués par les forces de l'ordre. "Je suis venue parce que j'ai des enfants, j'ai des garçons, je ne veux pas qu'ils aillent faire la guerre", témoigne une mère, très émue.

1 300 personnes auraient été arrêtées

Dans la soirée, des rassemblements ont également eu lieu à Saint-Pétersbourg (Russie) et dans plusieurs villes russes. Il s'agit des plus importantes manifestations depuis mars dernier, et les premiers jours de la guerre en Ukraine. 1 300 personnes auraient été arrêtées mercredi soir. Dès l'annonce de la mobilisation, il n'y avait plus de billets d'avion disponibles vers les pays où les ressortissants russes n'ont pas besoin de visa, comme par exemple en Arménie.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.