Réfugiés : " Nous ne pouvons pas baisser les bras ", clame le Haut-commissaire de l’ONU

Publié Mis à jour
Réfugiés : "Nous ne pouvons pas baisser les bras", clame le Haut-commissaire de l’ONU
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Dans un entretien accordé à franceinfo, Filippo Grandi, Haut-commissaire de l’ONU aux Réfugiés revient sur le sort et le portrait-robot de ces 90 millions de personnes qui fuient leurs pays et leurs maisons. 

"Dans la très grande majorité de personnes en fuite, la plus grande partie de ces personnes souhaitent rentrer chez eux le plus rapidement possible", souligne Filippo Grandi. Si les guerres et les persécutions font partie des principales causes que fuient les réfugiés composés principalement de femmes et d’enfants, ces situations se mélangent à d’autres facteurs comme les changements climatiques, la pauvreté et même la pandémie. "Tout cela coïncide dans un ensemble de causes qui est devenu difficile à gérer, mais nous ne pouvons pas baisser les bras".

Le bilan de la crise ukrainienne

Alors que la guerre en Ukraine a provoqué le départ de millions de personnes, le Haut-commissaire note que contrairement à ce qu’il entend depuis des années, l’Europe n’est pas pleine et peut accueillir avec efficacité et générosité des millions de réfugiés. "Je veux voir ça de façon positive et je dis, c’est possible de le faire. Mais il faut que ces réponses se passent aussi ailleurs."

"Toute personne qui fuit la guerre, la persécution, les violations, mérite la même attention, la même protection, les mêmes ressources, et les mêmes efforts pour trouver des solutions à leurs situations"conclut-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.