Israël fustige les propos du ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, pour qui "Hitler avait aussi du sang juif"

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, a également convoqué l'ambassadeur de Russie pour obtenir des "clarifications".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, le 27 avril 2022 à Moscou (Russie). (RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / HANDO / ANADOLU AGENCY / AFP)

Des propos "scandaleux, impardonnables et une horrible erreur historique". Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, a vivement critiqué, lundi 2 mai, les propos de son homologue russe, Sergueï Lavrov, qui avait affirmé qu'Hitler "avait du sang juif". Il a également convoqué l'ambassadeur de Russie pour obtenir des "clarifications". Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a de son côté dénoncé l'utilisation de la Shoah comme "outil politique".

>> Suivez les dernières actualités sur la guerre en Ukraine

Depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février, Israël a tenté de maintenir un équilibre délicat entre Kiev et Moscou, mais les propos de Sergueï Lavrov dimanche soir sur une chaîne italienne ont suscité l'indignation. Ses affirmations ont aussi été condamnées par l'Ukraine, qui les a jugées "odieuses", et l'Allemagne, qui a dénoncé une déclaration "absurde" du chef de la diplomatie russe.

La Russie a répété à maintes reprises vouloir "démilitariser" et "dénazifier" l'Ukraine, une ancienne république soviétique avec à sa tête des dirigeants pro-occidentaux. Le président ukrainien Volodymyr "Zelensky fait valoir cet argument : comment le nazisme peut-il être présent [en Ukraine] s'il est lui-même juif. Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif", avait dit Sergueï Lavrov, dont la déclaration a été retranscrite sur le site de son ministère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.