Le chef de la diplomatie russe accuse l'Occident de penser "à la guerre nucléaire"

"Tout le monde sait qu'une troisième guerre mondiale ne peut être que nucléaire, mais j'attire votre attention sur le fait que c'est dans l'esprit des politiques occidentaux, pas dans celui des Russes", a déclaré Sergueï Lavrov. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à Moscou, le 25 février 2022.  (RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / AFP)

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a assuré, jeudi 3 mars, que les dirigeants occidentaux considéraient la possibilité d'une guerre nucléaire dans le cadre du conflit avec la Russie. "Tout le monde sait qu'une troisième guerre mondiale ne peut être que nucléaire, mais j'attire votre attention sur le fait que c'est dans l'esprit des politiques occidentaux, pas dans celui des Russes", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse. 

Il a notamment pointé de récents propos de ses homologues français et britannique Jean-Yves Le Drian et Elizabeth Truss évoquant la dissuasion nucléaire et le risque de guerre avec la Russie. "Si certains élaborent un plan de guerre réelle contre nous, et je pense qu'ils les élaborent, ils doivent bien réfléchir", a-t-il dit, assurant que "nous ne laisserons personne nous déstabiliser".

Plusieurs menaces sans équivoque de Poutine

Vladimir Poutine a annoncé dimanche mettre en alerte la force de dissuasion nucléaire de l'armée russe, une décision qui a suscité une onde de choc dans le monde, de nombreuses capitales s'élevant contre cette nouvelle escalade dans la foulée de l'invasion de l'Ukraine.

Lors de l'annonce de l'intervention militaire russe en Ukraine il y a une semaine, le président russe avait aussi eu une menace lourde de sens. "Quiconque tentera de nous gêner, a fortiori de créer une menace pour notre pays, pour notre peuple, doit savoir que la réponse de la Russie sera immédiate et infligera des conséquences telles que vous n'en avez jamais connu dans votre histoire", avait-il dit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.