Guerre en Ukraine : les Russes vont-ils prendre Kharkiv après Marioupol ?

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : les Russes vont-ils prendre Kharkiv après Marioupol ?
Article rédigé par
France Télévisions

Après 87 jours de guerre, les Russes sont parvenus à prendre Marioupol et les Ukrainiens craignent que Kharkiv, ville libérée, ne connaisse le même sort.

Les forces russes maintiennent leur pression sur plusieurs régions, particulièrement autour de Kharkiv, au nord-est de l'Ukraine. Une explosion à Lozova a fait au moins huit blessés dont un enfant. Elle a été causée par une frappe de missile sur un centre culturel fraîchement reconstruit, selon les responsables ukrainiens. Pression, donc, de l'armée russe sur cette région de Kharkiv. La ville a certes été reprise par les forces ukrainiennes, mais l'armée russe multiplie ses frappes et pourrait faire d'elle la nouvelle Marioupol. "Les Russes écrasent et font fuir les populations en tuant beaucoup de monde au passage. Petit à petit ils réduisent les poches de résistance et passent à l'offensive sur d'autres cibles", explique Jean-Antoine Duprat, géopolitoloque, joint par visioconférence. 

La Turquie joue les équilibristes  

Un échange de prisonniers est envisagé entre le régiment ukrainien Azov et Viktor Medvedtchouk, un proche de Vladimir Poutine. "Les échanges de prisonniers vont être instrumentalisés comme tout le reste", poursuit-il. Volodymyr Zelenski, lui, espère toujours une adhésion à l'OTAN, alors que la Turquie reste hostile à celle de la Suède. Mais alors, quelle est la stratégie de la Turquie ? "Depuis le départ elle tente de se remettre au centre du jeu. Aujourd'hui ils ont une carte à jouer dans le cadre des négociations, mais ils ne veulent ni déplaire à l'OTAN, ni se mettre Moscou à dos", souligne Jean-Antoine Duprat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.