"Je ne veux pas tuer d'Ukrainiens" : un ancien officier russe raconte pourquoi il a fui en Finlande

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : le témoignage d'un ancien officier russe, qui a fui en Finlande
FRANCEINFO
Article rédigé par
B. Mousset, F. Labigne, images AFP - franceinfo
France Télévisions

Après l'annonce de Vladimir Poutine, mercredi 21 septembre, de mobiliser 300 000 réservistes pour aller combattre en Ukraine, de nombreux Russes ont fait le choix de fuir leur pays. Un ancien officier, qui vit caché en Finlande, livre son témoignage.

Un ancien officier russe a quitté précipitamment son pays, quelques heures après l'annonce de Vladimir Poutine, mercredi 21 septembre, de mobiliser 300 000 réservistes pour aller combattre en Ukraine. Pour l'homme, qui vit caché quelque part en Finlande, près de la frontière russe, il n'y avait pas d'autre choix. "Poutine a décrété la mobilisation pour tuer des citoyens russes. Moi, je ne veux pas lui donner cette opportunité", dénonce Alex. 

"Je ne veux pas tuer d'Ukrainiens"

"Je ne veux pas être mobilisé car je ne veux pas tuer d'Ukrainiens. C'est un peuple ami, ce sont mes frères, mes sœurs. Alors, j'ai pris mes affaires pour partir et aller en Finlande", poursuit-il. L'ancien officier ne reconnaît plus son pays, dirigé par un homme qu'il méprise au plus profond de lui-même. "J'ai été dans l'armée pendant huit ans. Je sais ce qu'est l'armée russe de l'intérieur, et je suis profondément convaincu que Poutine va perdre cette guerre", affirme Alex. Depuis mercredi 21 septembre, l'affluence est forte aux postes-frontières entre la Russie et la Finlande. Des Russes, en âge de combattre, ont décidé de fuir comme cet ancien officier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.