Guerre en Ukraine : le récit de 100 jours d'affrontements

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : le récit de 100 jours d'affrontements
Article rédigé par
A. Schiller - franceinfo
France Télévisions

Depuis le début de l'offensive russe, lancée dans la nuit du 24 février, 100 jours se sont écoulés. Malgré les bombardements incessants et la perte d'une partie du territoire, l'Ukraine résiste jusque-là de manière impressionnante.

Au même endroit qu'il y a 100 jours, devant l'administration présidentielle à Kiev. Entouré de son équipe, le président Zelenski loue la résistance de son peuple dans une vidéo diffusée sur Instagram : "Les forces armées ukrainiennes sont ici. Mais plus important encore, notre peuple est ici. Nous avons défendu l'Ukraine pendant 100 jours. La victoire sera à nous, gloire à l'Ukraine". Tout commence le 24 février, en plein cœur de la nuit. Vladimir Poutine annonce le début d'une offensive comme aucune autre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Près de 160 000 soldats russes entrent sur le territoire ukrainien et attaquent sur plusieurs fronts. À l'est, par la Russie, au sud par la Crimée, annexé depuis 2014 par les Russes, et autour de Kiev depuis la Biélorussie. Moscou espère rentrer rapidement dans la capitale mais les échecs s'accumulent. Les forces ukrainiennes parviennent à repousser l'armée russe. 

L'importante résistance ukrainienne

Le 28 mars, Irpin, une ville proche de Kiev est reprise par les ukrainiens. C'est le premier revers important pour les Russes. Moscou annonce alors se recentrer sur le Donbass. Début avril, les forces russes se retirent de Kiev. À quelques kilomètres seulement de la capitale, on découvre, dans la ville de Boutcha, les corps de dizaines de civils tués. Des combats acharnés sont depuis engagés dans le reste du pays. Le 20 mai, après trois mois de siège, notamment dans l'usine Azovstal, Marioupol fini par tomber. Kiev ordonne à ses soldats d'arrêter le combat et Moscou annonce avoir pris le contrôle de la ville. L'armée russe grignote peu à peu du terrain, jusqu'à la ville clé de Severodonetsk, qu'elle contrôle aujourd'hui en grande partie. En 100 jours de guerre en Ukraine, 20% du territoire a été conquis par l'armée russe et déjà des dizaines de milliers de morts sont dénombrés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.