Guerre en Ukraine : le massacre de Boutcha, "un cran supplémentaire dans l'évolution de la guerre"

Publié
Guerre en Ukraine : le massacre de Boutcha, "un cran supplémentaire dans l'évolution de la guerre"
franceinfo
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Invité sur le plateau du 23h de franceinfo, dimanche 3 avril, André Filler est professeur à l'Institut français de géopolitique. Il y évoque notamment le massacre de centaines de civils dans la ville ukrainienne de Boutcha.

Professeur à l'Institut français de géopolitique, André Filler estime que le massacre de centaines de civils à Boutcha, dans la banlieue de Kiev en Ukraine, constitue "un cran supplémentaire dans l'évolution de la guerre, puisqu'on est en face de quelque chose qui sera qualifié de crime de guerre", même si, "évidemment, une enquête s'impose". "Si l'on a en tête l'action de l'armée russe en Tchétchénie dans les années 1990 et 2000, et à Alep, avec cette destruction quasi massive des agglomérations urbaines, on pourra y voir une terrible logique dans la conduite d'une guerre sans pitié", ajoute-t-il.

Crime de guerre plutôt que génocide

Interrogé sur le terme de "génocide", employé par les Ukrainiens pour décrire ces actes, il a estimé que c'était "un mot très fort. À mon sens, l'Ukraine, même avant la guerre, avait une tendance à l'utiliser de manière un peu légère, me semble-t-il. Il s'agit d'un crime de guerre, c'est certain. S'agit-il d'une action génocidaire ? Sans doute pas, ce qui ne rend pas la tragédie moins grave pour autant", a-t-il estimé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.