Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : la Russie se dit prête à des négociations si l'Ukraine "dépose les armes"

Au deuxième jour de l'invasion russe, les combats ont atteint la capitale Kiev.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, le 25 février 2022. (HANDOUT / RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / AFP)

Alors que les forces russes ont pénétré l'agglomération de Kiev, Moscou s'est dite prête à des négociations "dès que les forces armées ukrainiennes entendront notre appel et déposeront les armes", selon le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, vendredi 25 février.

Le chef de la diplomatie russe a de nouveau qualifié l'invasion lancée par Vladimir Poutine la veille d'"opération militaire spéciale de démilitarisation et de dénazification de l'Ukraine", dans la continuité de la réécriture de l'histoire opérée par Vladimir Poutine dans ses discours.

"Personne ne s'apprête à occuper l'Ukraine", a-t-il ajouté. Le Kremlin a pourtant indiqué jeudi que "la durée [de l'opération] sera déterminée par ses résultats et sa pertinence".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.