Guerre en Ukraine : les aides, américaine et européenne, n'arrivent pas et "chaque jour, on fait le compte avec des vies humaines", témoigne une députée ukrainienne

"Pas assez n'a été fait et n'est fait aujourd'hui pour permettre la fin de cette guerre", s'indigne Lesia Vasylenko alors qu'une nouvelle frappe russe a fait des dizaines de blessés à Kiev.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La députée ukrainienne Lesia Vasylenko, le 2 octobre 2022. (PAUL ELLIS / AFP)

"Chaque jour compte. Chaque jour, on fait le compte avec des vies humaines", a témoigné Lesia Vasylenko, députée ukrainienne, mercredi 13 décembre sur franceinfo, alors que le président ukrainien peine à obtenir des aides américaines ou européennes. Après Washington, Volodymyr Zelensky est à Oslo, en Norvège, mercredi pour répéter que son pays "ne peut pas gagner sans aide". La nuit dernière, Kiev a connu le plus lourd bilan humain depuis des mois d'affrontements avec la Russie : 53 blessés après une attaque nocturne sur la capitale.

"Des missiles balistiques visaient des points stratégiques ou énergétiques, raconte Lesia Vasylenko. Et bien sûr, ils ne font pas beaucoup d'efforts pour s'assurer que les maisons, les gens, ne soient pas attaqués". La défense antiaérienne ukrainienne a abattu les dix missiles balistiques russes, lancés vers 3 heures du matin (heure française) sur Kiev, mais les débris sont retombés sur des zones habitées, notamment un hôpital pédiatrique.

L'impression d'être oubliés

Pendant ce temps, Volodymyr Zelensky est en tournée européenne après celle américaine pour demander de l'aide de la part des Occidentaux. "C'est un grand problème pour nous aujourd'hui que l'aide américaine ne soit toujours pas arrivée en l'Ukraine", regrette la députée ukrainienne. "Et on ne voit pas comment dans les prochains deux jours, car c'est le seul temps qui reste, un accord soit trouvé au Congrès américain." C'est surtout "le front qui souffre" du manque d'aide américaine, une enveloppe de 61 milliards de dollars, qui divise actuellement le Congrès américain. "C'est non seulement les armements, mais aussi la nourriture, les habits, toutes les choses importantes pour l'hiver, toute l'aide humanitaire, les médicaments...", témoigne l'élue.

"L'impression, ici," en Ukraine, selon Lesia Vasylenko, c'est que le regard occidental s'est tourné vers la guerre débutée le 7 octobre entre le Hamas et Israël. "Ça fait deux ans qu'on est dans cette étape de guerre très active. Quand on est train de raconter que 53 personnes ont été blessées dans une frappe aérienne pendant la nuit, c'est un peu la même chose. Ça s'est passé il y a une semaine, il y a un mois, il y a un an. Le cerveau s'est habitué à cela. Mais on doit être adulte et responsable, et comprendre que c'est une guerre d'agression contre l'Ukraine. Et que la Russie est autorisée à continuer cette guerre aujourd'hui. Donc, pas assez n'a été fait et n'est fait aujourd'hui pour permettre la fin de cette guerre, avec une victoire de l'Ukraine."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.